Champ d'action de l'ostéopathie

Ostéopathie et névralgie pudendale

La prévalence de la névralgie pudendale est inconnue. On observe toutefois une prédominance féminine. Face à cette affection, l’ostéopathie est-elle un moyen thérapeutique pour soulager le/la patient(e)?

Rappel anatomique du nerf pudendal

Le nerf pudendal est la branche terminale du plexus pudendal. Il s’agit d’un nerf mixte qui constitue le nerf principal du périnée, l’ensemble musculaire de la paroi inférieure du pelvis fermant le détroit inférieur. À noter que le nerf pudendal nait de la troisième racine sacrée et reçoit de surcroît des contingents de neurofibres des racines sus- et sous-jacentes (S2/S4 voire S5).

névralgie pudendale ostos ostéopathie
Nerf pudendal (crédits : Wikipédia)

Définition de la névralgie pudendale

Comme le souligne orphanet, la névralgie pudendale est une “neuropathie périphérique acquise rare, caractérisée par une douleur neuropathique chronique touchant la région sensorielle du nerf pudendal (région périnéale, entre les organes génitaux et l’anus), aggravée en position assise et dont la cause organique n’a pu être identifiée par des examens d’imagerie ni des analyses en laboratoire. Elle s’accompagne également souvent d’un dysfonctionnement pelvien“.

Les points de conflit du nerf pudendal

On décrit la névralgie pudendale pour la première fois en 1987. Elle est souvent en lien avec une compression du nerf sur son trajet à différents passages. Celle-ci peut être due soit à un conflit avec les ligaments sacro-tubéraux et sacro-épineux, soit dans la fossette ischiorectale, notamment au niveau de l’enveloppe fibreuse autour du muscle obturateur interne ou encore d’une neuropathie/d’un syndrome douloureux régional dont la physiopathologie est multifactorielle.

Symptômes de la névralgie pudendale

Les douleurs de la névralgie pudendale sont à type de paresthésies ou de brûluresspontanéespermanentes. Le siège est périnéal et elles irradient vers la vulve, le scrotum et l’anus. Les douleurs peuvent irradier aussi vers la face interne des cuisses, les ischions et les fesses. A noter que ces douleurs apparaissent surtout en position assise.

Critères diagnostiques de la névralgie pudendale

Le diagnostic de la névralgie pudendale se fait principalement avec les critères de Nantes (1) le siège de la douleur correspond au territoire du nerf pudendal, (2) la douleur survient en position assise, (3) l’absence de douleur nocturne, (4) la normalité de l’examen clinique neurologique du périnée ainsi que (5) la positivité du bloc anesthésique. Par la suite ces critères peuvent être appuyés par échographie-dopplerradiographiescintigraphie osseuse ou IRM pour déterminer la zone du conflit.

Prise en charge médicale

Le traitement médicamenteux associe des antalgiques (tramadol), des antidépresseurs et des antiépileptiques pour agir sur les douleurs neuropathiques. Cependant, du fait d’une efficacité parfois insuffisante et d’effets indésirables importants, une prise en charge pluridisciplinaire associant rééducation et kinésithérapie est recommandée. D’autres alternatives peuvent être envisagées avant la chirurgie, notamment une infiltration au niveau du point de conflit.

Prise en charge ostéopathique

À ce jour, peu d’études portant sur l’impact d’un traitement ostéopathique sur la névralgie pudendale ont été publiées. Ainsi, une étude prospective datant de 2013 rapporte que 10 des 12 patients estiment avoir été soulagés par le traitement ostéopathique. Pour prendre un autre exemple, plus récemment, une étude de cas rapporte des effets bénéfiques sur la douleur et la fonction pelvienne suite à une prise en charge ostéopathique chez une patiente dont le traitement médicamenteux a échoué.


Références

A lire également