manipulation cervicale risques ostéopathie ostos
Techniques ostéopathiques

Quels sont les risques liés à la manipulation cervicale ?

En France, depuis 2007, les ostéopathes ne sont pas en droit de réaliser des manipulations cervicales sans diagnostic établi par un médecin attestant l’absence de contre-indication médicale à l’ostéopathie. Ceci n’est pas applicable aux médecins lorsqu’ils sont habilités à réaliser ces actes dans le cadre de l’exercice de leur profession. Faisons le point sur les risques liés à la manipulation cervicale.

manipulation cervicale risques ostéopathie ostos
Manipulation cervicale en prise mentonnière

De quel risque s’agit-il ?

La plupart des risques recensés après manipulation cervicale sont d’ordre vasculaire. Il s’agit pour l’essentiel, d’accidents affectant le territoire artériel vertébro-basilaire ayant pour origine une dissection artérielle. Il existe également des complications ostéo-articulaires et neurologiques.

Bien qu’une relation entre la manipulation du rachis cervical et la dissection de l’artère vertébrale soit souvent mentionnée, la majorité des cas de dissection de cette artère rapportés par la littérature n’est pas associée à la thérapie manuelle, celle-ci se produisant le plus souvent spontanément.

Fréquence des complications suite à une manipulation cervicale

L’incidence des complications après manipulation cervicale semble faible mais demeure sujette à controverse. Ces 30 dernières années, les études n’ont pas permis de quantifier le lien de cause-effet entre manipulation cervicale et dissection artérielle. La littérature semble indiquer un risque de complication suite à une manipulation cervicale de 1 pour 1 million. A titre de comparaison, les AINS déclenchent un accident grave pour 1000 patients, tous âges confondus.

Peut-on réduire les risques liés à la manipulation cervicale ?

L’accident est imprévisible comme tout à fait exceptionnel. Un examen radiographique du rachis cervical ne serait pas seul suffisant afin de garantir le risque zéro, même une étude doppler de l’artère vertébrale peut être sujette aux faux négatifs. Avant la mise en place du décret de 2007, les associations d’ostéopathie avaient établis des recommandationspour la manipulation cervicale insistant sur l’importance de l’anamnèse et d’un examen neuro-vasculaire approfondi.

Balance bénéfices-risques de la manipulation cervicale : bien informer les patients

Il n’est actuellement pas possible de fournir une conclusion globale sur l’innocuité de la manipulation vertébrale. La littérature existante indique que les événements indésirables bénins consécutifs à des manipulations vertébrales sont fréquents, tandis que les événements indésirables graves sont rares. Les praticiens se doivent de communiquer efficacement sur les potentiels bénéfices-risques de leurs différentes interventions.


Références

A lire également