andrew taylor still john martin littlejohn ostos ostéopathie ostéopathe
Histoire de l'ostéopathie

John Martin Littlejohn DO

L’ostéopathie européenne s’est établie sur deux piliers : celui de son fondateur, Andrew Taylor Still et celui de l’interprétation de John Martin Littlejohn. Malgré leur profession commune, beaucoup opposait ces deux ostéopathes et notamment la raison d’être de l’ostéopathie à l’époque : la lésion ostéopatique.

john martin littlejohn ostéopathe ostos ostéopathie
John Martin Littlejohn DO

Les débuts de John Martin Littlejohn

John Martin Littlejohn est né en 1865 à Glasgow. De 1881 à 1892, il étudie l’art, la théologie et le droit à l’université de Glasgow, avant de traverser l’Atlantique pour rejoindre les Etats-Unis, où ses parents et ses frères ont émigré. En 1894, il commence un doctorat à l’université Columbia mais ne finira jamais sa thèse.

La rencontre avec Andrew Taylor Still

Il faut savoir qu’à l’époque, Littlejohn souffrait d’une mauvaise santé. Suite à une mononucléose il aurait eu des rechutes faisant penser à un syndrome de fatigue chronique. En 1898, Littlejohn consulte auprès de Still qui réussit à soulager ses symptômes. Probablement impressionné par son patient, Still invite Littlejohn à rejoindre l’American School of Osteopathy (ASO) pour y enseigner la physiologie et apprendre l’ostéopathie. Littlejohn convainc ses frères, James et David, de le rejoindre.

andrew taylor still john martin littlejohn ostos ostéopathie ostéopathe
John M. Littlejohn (gauche) et Andrew T. Still (droite)

John Martin Littlejohn et l’American School of Osteopathy

Rapidement JML devient le doyen de l’American School of Osteopathy et devient très populaire avec ses frères au sein de l’établissement ce qui a tendance a ennuyé leurs homologues américains. Le rôle de James en tant que chef de chirurgie a été au centre d’une dispute qui entraine le licenciement des trois frères qui vont fonder l’American College of Osteopathic Medicine and Surgery à Chicago avec un attrait tout particulier pour un cursus médico-chirurgical.

Remise en question de la lésion ostéopathique

Non seulement leurs principaux sujets médicaux sont jugés litigieux, mais les frères remettent en question l’essence même de la crédibilité ostéopathique, la lésion ostéopathique, par rapport à la leur, « l’idée du Littlejohn College »: adaptation, fonction, environnement et immunité. Littlejohn et son frère James, mentionnaient déjà, d’une certaine manière un modèle biopsychosocial pour expliquer l’apparition des plaintes des patients. Ceci leur vaut d’être fustigé par leurs semblables.

Pression et trahison

Même si aujourd’hui, l’ostéopathie que les Littlejohn défendaient semble être celle qui régit la formation aux Etats-Unis, les deux frères ont fait face à de nombreuses pressions. John M. Littlejohn affaibli par les événements, trahi par son frère, James, qui lui prend sa place de président d’école retourne s’installer en Angleterre où il fonde la British School of Osteopathy en 1917 et retourne au modèle de la lésion ostéopathique. Il meurt en 1947 en ayant coupé tout contact outre-Atlantique.


Références