névralgie sciatique ostéopathie

Ostéopathie et névralgie sciatique

Selon le VIDAL, on estime que la névralgie sciatique touche environ 2 % des adultes, avec un pic de fréquence entre 40 et 60 ans. L’ostéopathie peut-elle apporter un soulagement au patient?

Rappels anatomiques

Le plexus sacral, situé à l’avant du sacrum, l’os de fesses, est formé par l’union des nerfs spinaux L4 et L5 et S1 à S4. Il innerve la fesse, le périnée et le membre inférieur.  De ce plexus, émerge le nerf le plus long et le plus volumineux du corps humain, le nerf sciatique. Il est formé de deux nerfs : le nerf fibulaire commun et le nerf tibial.

nerf sciatique
Plexus sacral

Définition de la névralgie sciatique

La sciatalgie, ou névralgie sciatique ou encore sciatique, est un syndrome névralgique caractérisé par la compression, l’irritation, la traction, ou la lésion du nerf sciatique.Elle est souvent associée à des douleurs lombaires (lombalgies). On parle alors de lombosciatique.

Symptômes de la névralgie sciatique

Les symptômes les plus courants de la lombosciatique commune sont : une douleur dans le membre inférieur suivant le trajet du nerf (variation en fonction de la racine atteinte), des troubles de la sensibilité accom-pagnés de paresthésies au niveau de la jambe et du pied, une faiblesse musculaire ainsi qu’une lombalgie.

Causes de la névralgie sciatique

La cause la plus fréquente de sciatique est la hernie discale qui comprime le nerf sciatique. D’autres causes, moins fréquentes, peuvent être à l’origine de la sciatique : un canal lombaire étroit, un spondylolisthésis, un traumatisme, une maladie inflammatoire, une infection ou encore un cancer (rare).

névralgie sciatique ostéopathie
IRM d’une hernie discale

Prise en charge médicale

Elle comprend le repos au lit ainsi que des antalgiquesAINS et myorelaxants à la phase aiguë, si besoin des infiltrations péridurales de corticoïdes, et une orthèse lombaire rigide (4-6 semaines) puis plus souple. La rééducationest indiquée après amélioration des douleurs. La chirurgie est envisagée en cas de persistances des symptômes malgré le traitement et améliore les radiculalgies dans 80% des cas, mais n’a aucune action sur les lombalgies.

Apports de l’ostéopathie

Une étude menée en 2015 comparant les différentes stratégies de prise en charge des patients souffrant d’une névralgie sciatique, suggère que la thérapie manuelle est une option pertinente. Entre autre, la manipulation vertébrale a  montré des améliorations statistiquement significatives dans le traitement de cette affection. L’ostéopathe, comme pour tout, doit déterminer les différents conflits du nerf sciatique et travailler les structures en rapport.

Références

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email